Les sept règles psychologiques pour formuler une critique sans blesserVous voulez dire les choses telles que vous les ressentez, de la manière dont vous les avez perçus. Vous voulez exprimer le fond de votre pensée. Mais vous craignez de toucher l’ego de votre interlocuteur. Vous avez peur de blesser la personne à tel point que la relation que vous entretenez peut dégénérer en conflit.

Pour émettre, une critique le critère fondamental à prendre en compte et l’ego. L’ego est l’identité mentale d’une personne. Elle représente l’image de ce que nous aimerions que le monde voie en nous. De ce fait, lorsque qu’on porte atteinte à cette image, nous nous sentons menacées. Si vous voulez porter une critique, il vous faut ménager l’ego de votre interlocuteur.

Utilisez les sept règles psychologiques suivantes pour formuler vos critiques et vous n’aurais pas peur de mettre votre interlocuteur mal à l’aise.

1. LAISSER PASSER DU TEMPS ENTRE L’ÉVÉNEMENT ET LA CRITIQUE

Le meilleur moment pour critiquer est le moment ou vous n’êtes plus dans l’événement. Il est très important de laisser passer du temps entre l’événement et la critique. Attendre quelques jours, permet à votre interlocuteur de se détacher affectivement de l’événement, il sera moins sensible à votre critique.

2. PARLER À SON CŒUR

Faites-lui comprendre que vous dites cela parce que vous vous souciez de lui, de votre relation.

3. FAITES TOUJOURS VOS CRITIQUES EN PRIVE

Éviter les témoins, les ragots, les bruits de couloir et les non-dits. Une critique se dit en face-à-face, entre personnes civilisées.

4. FAITES PRÉCÉDER VOTRE CRITIQUE D’UN COMPLIMENT

Dites par exemple : « tu as effectué un travail formidable sur le dossier Arc-en-ciel, sans ta détermination, on ne l’aurait certainement pas obtenu, mais je me demande si… »

5. CRITIQUER UN ACTE ET NON LA PERSONNE MEME

Ne critiquez jamais la personne, mais ses actes, rien que ses actes. Ne prenez pas le risque d’alerter son ego. Ne dites pas : « Tu es énervant quand tu … », mais plutôt, « Tu es déterminé, mais dans de rares moments ou tu… »

6. N’INSINUEZ PAS QUE LA PERSONNE A FAIT CELA SCIEMMENT, CONSCIEMMENT OU DELIBEREMENT

Ne laissez pas penser à votre interlocuteur que vous le soupçonnez d’avoir agi intentionnellement. Faites prévu de sagesse et procéder comme si cela était involontaire ou même inconscient.

7. DANS LA MESURE DU POSSIBLE, PARTAGER UNE PARTIE DE LA RESPONSABILITE

Assumé votre part de responsabilité, pas la faute, juste la responsabilité. Cela permet de donner une sensation d’humanité et d’être dans un discours gagnant/gagnant, ce n’est pas vous contre lui. Dites par exemple « j’aurais dû être plus explicite… », plutôt que « tu n’as rien compris …»

EN RESUMER

La raison pour laquelle nous avons tendance à nous offusquer face à une critique est précisément que nous y voyons une attaque personnelle. Pour formuler une critique sans blesser, vous devez réduire l’impact de votre critique sur l’ego de votre interlocuteur. Pesez bien le vocabulaire que vous employez et évitez toute critique directe à la personne. On ne juge pas, on émet un avis sur un acte, pas sur la personne.


Incoming search terms:

  • comment dire les choses sans blesser
  • Comment critiquer une personne