Arrêter de vous adapter !

On nous a vendu l’histoire que l’homme a peuplé la planète entière parce qu’il a su s’adapter à son environnement.
« S’adapter » serait donc l’une des principales causes d’expansion de l’homme sur la terre.
Un trait singulier de notre espèce qui aurait favorisé l’expansion de nos ancêtres à tant d’environnements différents.
Le monde dans lequel nous vivons nous le rappel tous les jours ; il faut nous adapter, faute de quoi, nous finirons par être obsolètes.

Regardé autour de vous, il y a de fortes probabilités que vous voyiez des gens en train de s’adapter au monde qui les entoure.
D’ailleurs, on pourrait placarder sur les panneaux publicitaires qui jalonnent nos routes, le slogan suivant :
S’adapter ou mourir ! – Aux règles, à l’entreprise, à la pression sociale, au diktat du bonheur, à la mondialisation…

Avec la situation liée au Covid-19, s’adapter prend encore plus de sens aujourd’hui ?!
Du coup, la philosophie qui prône la vertu de l’adaptabilité résonne partout, autour de nous.
Adaptez-vous est devenu le nouveau credo, des politiques, et des managers.
Ils abreuvent nos oreilles de télétravail, de flexibilité, d’agilité, et de nouvelle normalité.
Voilà, ce qu’on entend tous les jours depuis le début de la crise sanitaire.
Le message est diffusé sur toutes les chaînes télévisées et radios de France.
Personne ne peut y échapper.

Les gourous des médias ont été clairs, si vous voulez retrouver, enfin peut-être, votre mode de vie d’avant.
Vous devez faire des sacrifices aujourd’hui, en vous adaptant à la nouvelle normalité.
En somme, nous devons nous adapter coûte que coûte à cette nouvelle réalité.

Et si…
Et si nous étions dans l’erreur.
Et si cette dépendance à l’adaptabilité nous empêchait de nous accomplir en tant personne.
Si tout cela était de la propagande, un ensemble d’histoires qu’on veut vous faire croire.
Si s’adapter revenait à maintenir la crise,
Si s’adapter, c’est accepter le statu quo,
Si s’adapter s’était vivre dans la sécurité de notre zone confort
Si s’adapter, c’est entretenir un rêve de conformité…
Si s’adapter à la situation revenait à être réactif.

Lorsqu’on passe tout son temps à s’adapter et à changer pour s’adapter à la situation actuelle,
Cela revient in fine à ne rien faire, une sorte de jeu à somme nulle.
Car il y aura toujours une nouvelle crise et de nouveaux problèmes.

Regardons les choses en face.
Si l’on s’était réellement adapté, on ressemblerait à des singes savants.
On aurait un odorat plus développé qu’un chien.
Une vision extrêmement puissante permettant de voir dans l’obscurité,
Une ouïe capable de capter des sons à plusieurs kilomètres,
Mais nous n’avons rien de tout cela.

L’homme ne s’est pas adapté, il a dominé son environnement.
Maintenant, tu dois te demander probablement : “comment a-t-il fait cela ?”
Il s’est servi du seul attribut qui le différencie des autres espèces qui peuplent la terre.
Il a utilisé la puissance de création et d’imagination de son cerveau.
Grâce à celui-ci, il a inventé et créé des outils pour favoriser son développement.
Il a dominé le feu, domestiqué le bétail, développé le langage, inventé l’écriture, la spiritualité, la philosophie, etc.

Non, l’homme ne s’est pas adapté.
Il a subi des phases d’ajustement, à chaque époque et a eu ses problèmes à résoudre. Pour cela, l’homme a apporté ses innovations.
La réalité nous montre que ces différentes innovations ont permis à l’homme de dominer son environnement pour évoluer.
Par contre, pour les animaux, on peut parler d’adaptation. Si, ils avaient dominé leur environnement, c’est nous, les humains qu’ils viendraient regarder dans des réserves pour espèces en voie d’extinction.

S’adapter revient à : ajuster une chose à une autre.
Dominer, c’est exercer une influence, imposer sa volonté.
Je m’explique :
On nous a appris à nous adapter. (je m’ajuste.)
Plutôt qu’à créer et innover (impose sa volonté.)
On nous a appris à accepter le statu quo. (je m’ajuste.)
Plutôt que briser les frontières et faire la différence (impose sa volonté.)
Et surtout, on nous a enseignées à rêver de sécurité et de conformité. (je m’ajuste.)

Regardez autour de vous et vous verrez un monde rempli de gens moyens.
Regarder de plus près. Ceux qui se cachent réellement derrière cette acceptation de la moyenne, ceux sont des gens qui se sont contentés de s’adapter au système.
Pourtant, si l’on s’intéresse un tant soit peu à l’histoire humaine,
On découvre rapidement qu’elles regorgent de récits sur des génies visionnaires qui ont façonné le monde à leur image avec une force brute presque irrationnelle.

Je pense qu’en cherchant bien, on découvre que leur Histoire n’est pas faite d’adaptabilité, mais bien de domination.
Sérieusement, pensez-vous que Xavier Niel, fondateur de Free, Jacques Antoine Granjon, fondateur Ventes Privées.com, Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont, fondateur de la marque Michel et Augustin, auraient-ils pu accomplir ce qu’ils ont fait – s’ils, c’étaient juste contenté de s’adapter à l’environnement de leur époque.
Tous ceux qui se contentent d’être adaptable échoueront. En adoptant un niveau d’adaptabilité vous renoncez à vos valeurs et ceux en quoi vous croyez.

Ne pensez pas “adaptable”; pensez “domination”.
Faites-vous un cadeau ; dites-vous à vous-même qu’à présent, viser l’adaptabilité n’est plus une option.

Obtenez les dernières parutions dans votre boîte Email

Rejoignez 10 000 lecteurs quotidien