Comment savoir si on vous ment ?

L’honnêteté et la base de toute relation, professionnelle et privée. Cependant, les gens ne disent pas toujours la vérité et bien souvent, ils dissimulent leur véritable intention.

Ils mentent, je mens, nous mentons tous pour diverses raisons, mais rarement pour le profit de notre interlocuteur.

De ce faite, il est important de connaître ce que cache la personne que vous avez en face de vous.

Dès que vous avez le sentiment qu’une situation n’est pas claire, par exemple qu’un collaborateur ou un collègue vous cache des choses, utilisez la technique suivante. Vous saurez ainsi ce qu’elles pensent.

Cette méthode et fondé sur le comportement non verbal, en fonction du comportement de votre interlocuteur vous allez en déduire, si ont vous ment ou si ont vous dit la vérité.

Arrêter de poser des questions directes

Avant toute chose, vous devez éviter de poser des questions directes en employant un ton accusateur, du genre, vous me cacher quelque chose ? Qu’est-ce que vous faisiez avec monsieur X, ou étiez vous hier après-midi ? Qu’est qu’il t’a dit sur moi ?

Rappeler vous quand vous étiez encore adolescent, les fameuses questions de nos parents, qui avait le don de nous irriter, en tout cas pour moi c’était le cas. Ou étais-tu ? Avec qui ? De quoi avez-vous parlé ? Qu’est ce que vous avez fait ? As-tu fait tes devoirs ? As-tu brossé tes dents ?…

Toutes ces questions donnent l’impression que vous essayez d’extraire l’information à votre interlocuteur. Celui-ci, même s’il n’a rien à se reprocher, va se positionner en mode défensive. C’est un réflexe humain.

Le ton et l’affut de question met mal alaise, et donne l’impression d’être dans une salle d’interrogatoire de la police.

Ce genre de question donne l’impression que vous voulez contrôler la personne, afin de lui soutirer des informations qu’elle ne souhaite pas partager avec vous.

Ce genre de démarche risquez de bloquer la personne et vous n’obtiendrez que des réponses préparées par avance, dénuées de toute vérité.

Faites une allusion à la situation

Vous supposez qu’un collègue de travail vous a supprimé un fichier client important de votre disque dur. Comme on l’a vu, vous ne pouvez pas lui demander directement s’il a commis ce méfait, au risque qu’il se renferme sur lui-même et passe en mode défensif.

La technique consiste à faire une allusion de la situation qui ne sous-entend aucune accusation.

« Bertrand, pourrais-tu me donner un coup de main, on m’a signalé qu’une personne du service aurait effacé des données informatiques. Aurais-tu une idée de la façon dont on pourrait empêcher cela à l’avenir ? »

À partir de maintenant observer bien son comportement et sa réaction. Deux choses peuvent se produire :

La première, il semble intéresser par la situation, est souhaite vous aider. On peut supposer qu’il n’est pas au courant de qui a commis le crime et encore moins responsable de sa suppression.

Par contre, si vous remarquez qu’il cherche à éviter la conversation, qu’un changement de comportement, de type anxiété, stresse fait son apparition, il y à de fortes chances qu’il soit responsable ou du moins qu’il soit au courant de quelque chose.

Quelqu’un qui n’a rien à se reproché ne cherche pas à se défiler ou à éviter le sujet. Au contraire, elle aura tendance à vous conseiller.

Posé une question indirecte

Sur le même principe que précédemment, il suffit de demander à votre interlocuteur de manière détourner, en employant une question indirecte liée à notre sujet, comment quelqu’un peut faire une chose pareille, par exemple :

« Tout de même, tu te rends compte du nombre de personnes qui vole l’entreprise dans laquelle il travaille ».

Ou encore,

« J’ai entendu dire que 15 % des salariés voler leur entreprise »

Ces questions on pour but d’amener la conversation sur le sujet de votre choix, ici en l’occurrence c’est le vol de fourniture au sien de l’entreprise.

Les questions ne doivent en aucun cas être formulées sur un ton accusateur. Vous devez tout simplement amener le sujet de manière tout à fait anodine et observer la réaction de votre interlocuteur.

Une personne ce sentant concerné évitera à tout prix la conversation.

Demander conseil à son interlocuteur

Une autre manière détourner de se rendre compte si quelqu’un nous cache quelque chose et de lui demander conseil.

« Paul, pourriez-vous me conseiller, j’ai un collègue du juridique qui à une difficulté avec une personne de son service quelle soupçonne de se drogué au travail. Auriez-vous une solution pour aborder le sujet avec cette personne ».

Comme précédemment, si la personne se sent concernée elle sera très mal à l’aise. Et son comportement pourrait devenir agressif.

Sinon, elle sera flattée que vous lui demander conseil.

 

Ces quatre techniques permettent dans la plupart des cas de détecter si on nous cache quelques choses ou si on nous ment. Je les adore. Elles sont simples d’application et ne nécessitent pas d’avoir un diplôme en psychologie.


Pin It

Incoming search terms:

  • il me cache des choses
  • mon mari me cache des choses
  • comment decouvrir ce que cache mon mex
  • comment savoir lorsqu\une fille te cache quelque chose
  • Comment savoir si elle me cache quelque chose
  • comment savoir si mon mari me ment

1 Comment

  1. Pingback: Comment savoir si on vous ment ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.