Pilotez sa carrière grâce au concept de la version bêta

Pilotez sa carrière grasse au concept de la version bêta

Beaucoup de mes lecteurs et clients me demandent «cette formation au monde relationnelle, c’est super, mais quand aurai-je terminée ?» Pilotez sa carrière ne prend pas de fin. C’est le principe même de en version béta.

Francis Pisani, journaliste indépendant, donne ce conseil sur son blog, « Ce sont nos vies qui sont en questions et nous devons apprendre à les voir comme des processus continus d’acquisition de connaissances et de capacités comprises comme des flux plus que comme des livres que l’on peut prendre dans ses mains, lire, connaître, et même jeter ou brûler. »

Se former par soi-même, dans un domaine comme dans n’importe quel autre, est un processus sans fin.

Le concept de « bêta perpétuel »

De manière générale, on appelle version bêta, la première version non aboutie d’un logiciel. On pourrait penser qu’il est suicidaire de commercialiser des produits non finalisés, sans prendre le risque de mettre en péril sa société. Mais ce n’est pas l’état d’esprit de toutes les entreprises.

Presque tous les nouveaux services proposés par Google sont des versions bêta – des tests, des essais, des travaux en cours, des produits à moitié finis. Quand on connaît le succès phénoménal de cette Entreprise innovante. Il peut être sage de tirer des leçons de ce qui fonctionne bien et de le transposer et l’adapter pour se former.

Développer une mentalité expérimentale

Vous pouvez tous être acteurs de votre propre avenir, pour cela, vous devez vaincre la peur de l’échec, du refus, de l’originalité et continuer à apprendre par l’expérimentation.

« Se planter, c’est une façon de progresser et même parfois de se réinventer. » Marissa Mayer, vice-présidente des produits de recherche de Google.

Bien, après votre sortie de l’école, vous devez continuer à expérimenter toutes les choses qui vous font envie, dans n’importe quel domaine que ce soit.

L’expérimentation continuelle est le seul moyen d’identifier ce qui fonctionne réellement pour vous. Le seul moyen concret d’apprendre et de pratiquer. Sans expérimentation, on reste dans l’imaginaire.

Prenons l’exemple du vélo : L’apprentissage du vélo passe par différentes phases : la maîtrise de l’équilibre, le pédalage et le freinage. On ne peut pas assimiler toutes ces étapes en même temps et l’équilibre est évidemment la première chose à acquérir. Il est clair que pour pratique le vélo vous devez prendre le risque de tomber à plusieurs reprises, de vous relever et de vous remettre en selle. Il n’existe pas d’autre façon de faire !

L’expérimentation vous permet de tirer des leçons de ce qui ne fonctionne pas. Comme le dit si bien le philologue allemand Friedrich Nietzsche, « ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts ». Tous les échecs nous donnent des informations précieuses pour découvrir ce qui marche.

Expérimenter, c’est apprendre par l’expérience.

Chaque expérimentation nous apprend quelque chose. Que ce soit dans votre carrière ou dans votre vie personnelle, vous devez multiplier les expériences.

Après avoir arrêté ses études en 1973, Steve Jobs aurait pu se laisser aller à l’oisiveté, mais ce fut loin d’être le cas. Au contraire, il exploita cet intermède de multiples manières, totalement inattendues. Bien qu’il eût officiellement arrêté ses études d’arts libéraux aux Reed College, de Portland. Il continua d’assister à un seul et unique cours qui l’intéressait, en particulier un cours de calligraphie. Il ne savait pas encore à quoi cet enseignement lui servirait dans son avenir. Ce n’est que bien plus tard qu’il mit à profit les informations qu’il y puisa. . Il avouera plus tard que « le Mac n’aurait jamais eu autant de polices d’écriture et de fontes de caractères si j’avais abandonné ce cours de calligraphie ».

De 1979 à 1984, James Dyson multiplie les prototypes, s’élevant à plus de cinq mille pour finalement aboutir à la technologie Dual Cyclone.

Thomas Edison, est entre autres, l’inventeur de l’ampoule à incandescence dira lors d’une interview « Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. »

Chacun expérience nous rapproche de la solution ! Il ne s’agissait jamais d’un échec, mais d’une nouvelle expérience qui nous rapproche de notre objectif.

La philosophie bouddhiste nous enseigne qu’il n’y a ni bien, ni mal, juste des faits ! Il n’y a ni échec, ni réussite ! Juste un aboutissement.

Vivre sa carrière en bêta perpétuelle implique d’apprendre à apprendre, de changer avec le changement. L’expérimentation est indissociable de la réussite professionnelle ou personnelle. Plus nous expérimentons, plus nous apprenons et plus nous serons capables de réaliser de belles choses.

Expérimenter, c’est apprendre. !

Pin It

2 Comments

  1. Pingback: Pilotez sa carrière grasse au concept de...

  2. Axel

    Bonjour,

    Je trouve ce concept sympa, il faudrait que je l'essaye. Merci pour le partage en tout cas !

    Axel,

    http://vivre-a-fond.com

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.