Le favoritisme conditionne votre réussite !

En matière de favoritisme, la question n’est pas de savoir si vous y serez confronté, cela se produira à un moment ou à un autre au cours de votre carrière, cela est certain. Ce qui est important c’est la manière dont vous allez réagir, c’est la façon dont vous y ferez face, qui sera néfaste ou bénéfique pour votre carrière.

Illusion de l’égalité pour tous

Il est illusoire de penser qu’un patron, un manager, un chef ou toute autre personne qui diriger du personnel peut traiter tout le monde de manière égalitaire. Des affinités, professionnelles, personnelles, de caractères, d’expériences vécues viennent forcement interférer avec la sacrosainte règle d’égalité pour tous.

Le favoritisme fait partie du monde du travail. Même ceux qui déplorent son existence son obligé de composé avec, qu’ils soient disposés à l’admettre ou non.

Faites-vous à l’idée que tous les patrons ont des protégés.

Le réseau la norme pour évoluer

La transparence et l’équité au sein de l’entreprise sont une utopie vendue par les instances dirigeantes. Aujourd’hui plus que jamais, le népotisme et les réseaux sont une règle d’évolution pour booster une carrière.

L’union fait la force ! Regarder ce que font les écoles d’ingénieur telles que l’ENSAN, ESTP et bien d’autres encore. Ils développement des partenariats non seulement nationaux avec des multinationales et des institutions sur le territoire français, mais également international.

Ce qui permet aux futurs ingénieurs une fois son diplôme obtenue de faire jouer la carte de l’appartenance et du même vécu scolaire pour se faire recruter. Un recruteur aura tendance à embaucher une personne avec le même cursus scolaire que lui. C’est le principe de l’appartenance (personnes qui partagent des valeurs communes.)

Je vous conseille à ce sujet de prendre connaissance de la pyramide de Maslow qui une classification hiérarchique des besoins humains.

Une enquête qui fait peur

Selon les résultats d’une enquête menée par Monster, leader mondial de la gestion de carrière et de recrutement en ligne, plus de 50 pour cent des cadres supérieurs interrogés admettaient avoir au moins une personne favorite en tête au moment d’accorder des promotions au sein de l’entreprise.

Ce qui veut dire qu’avant d’analyser les différentes candidatures pour un poste, il y 50 pour cent de chance qu’il soit soit déjà attribué.

Toujours d’après le même sondage, plus d’un salarié sur trois pense que le favoritisme constitue l’élément principal sur lequel se base son entreprise pour récompenser les salariés.

Ce que j’en pense

Le favoritisme au travail pose un défi pour la majorité des employeurs puisqu’il mine leurs efforts visant à maintenir des relations positives entre les employés, mais pour ces employés justement cela est un enjeu d’évolution.

Ce qui relève d’un paradoxe, puisque d’un côté vous avez de bonnes chances de pourrir les relations entre collaborateurs et d’un autre cela permet à certains de tirer leur épingle du jeu.

Tout de même, je pense que le favoritisme soutenu et démonstratif et une faute professionnelle.

Voici selon moi les cinq points les plus néfastes qu’apporte le favoritisme:

  1. · L’une des choses les plus démotivantes que vous pourriez subir
  2. · Quelqu’un semble être mieux traité que d’autres et pas nécessairement pour des raisons liées a un rendement supérieur.
  3. · Le favoritisme dans le lieu de travail pourrait aboutir à cette personne d’être promu plus vite que d’autres, injustement, et d’être payé pour faire le même travail que les autres
  4. · Le favoritisme mène en règle générale à de mauvaises décisions de promotion,
  5. · la majorité des patrons ont admis, à prendre une décision de promotion avant le processus formel a commencé.

Pour aller plus loin

Acquérir le statut de protégé requiert certaines aptitudes ; de la présence, du charisme, du talent, de l’expertise, la capacité à se montrer sympathique, du charme, et de l’amabilité.

Rassurerez-vous vous n’avez pas besoin de les avoir toutes en magasin, certaine fois un peu de lèches fera très bien l’affaire.

Comment repérer les protégés :

  • Ils choisissent en premier leurs dates de vacances
  • On leur fait confiance
  • Ils sont les confidents
  • Ils sont invités aux réunions
  • On leur propose des missions prestigieuses
  • On leur offre des a cotés
  • Le patron bavarde avec eux plutôt que de leur aboyer dessus

En conclusion

Devant de tels enjeux vous pouvez vous rebeller contre le système ou tacher d’être le protéger. À vous de vous accorder avec votre éthique et votre morale personnelle.

Mais soyez certain que la manière dont vous réagir face au favoritisme conditionnera votre carrière, car le favoritisme et partout.


Pin It

Incoming search terms:

  • favoritisme au travail
  • favoritisme au travail code du travail
  • favoritisme travail
  • Favoritisme
  • le favoritisme

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.