6 clés pour se libérer des croyances et des paradigmes qui vous freinent

 

Dans quelques jours, nous allons fêter l’arrivée d’une nouvelle année.

J’aimerais te proposer quelque chose étonnamment simple… À mettre en œuvre en 2022

Adapté à presque tout le monde et à la plupart des activités…

Qui ne coûte presque rien à mettre en place, et qui peut faire décoller ta carrière.

 

Tu as peut-être essayé beaucoup de méthodes, de techniques et d’astuces pour faire décoller ta carrière.

Mais tu as l’impression que quelque chose ne fonctionne pas.

Qu’il te manque un truc.

Comme si tu ne possédais pas la clé pour déverrouiller la porte.

Et tu as du mal à l’expliquer.

Mais tu le ressens au fond de toi.

 

En vérité, les méthodes, les techniques, les astuces et les combines seules suffisent rarement.

Je rencontre beaucoup de personnes qui collectionnent des cahiers entiers d’idées, de méthodologies, et de techniques diverses.

Qui s’inscrivent à de nombreuses formations en ligne et en présentiel.

Mais rapidement, ils déchantent.

À force d’entendre toujours les mêmes discours, les mêmes opinions, les mêmes méthodes…

Et de courir après des résultats qui se font attendre.

Ils finissent par se décourager et à abandonner.

 

C’est dingue, quand j’y pense.

Les gens sont prêts à dépenser des milliers d’euros pour une formation.

Croyant qu’ils vont être transformés en super-héros.

Mais ils ne se rendent pas compte que les chaînes qui les retiennent.

Sont leurs propres croyances et paradigmes.

 

Le problème ne vient pas des formations ou des formateurs.

Non, le truc, c’est que les gens ne sont pas prêts à changer en profondeur.

Ils ont tellement de difficultés à se défaire de leur préjugé, de leur croyance, de leur paradigme, de leur certitude pour croire en eux et persévérer, 

que malgré toutes les infos qu’ils ont accumulées, ils n’y arrivent pas.

Sinon l’industrie du développement personnel et du bien-être ne serait pas aussi florissante.

 

Des gens comme eux, il en existe des milliers. Peut-être même des dizaines de milliers.

Et si tu es parfois dans le même cas, alors c’est que tu n’arrives pas à te défaire de tes dogmes.

 

Nous sommes tous profondément hypnotisés, au quotidien par nos dogmes, nos croyances, nos prismes et nos paradigmes.

Comme si nous vivions une vie endormie, ou nous sommes bloqués dans un rêve dont nous n’arrivons pas à nous défaire.

On perçoit notre vie à travers ce rêve et on en déduit que c’est la réalité.

Si je te disais que le seul rempart de ta vie : est ce que tu crois être !

Qu’il te faut, qu’il nous faut à tous, abandonner absolument nos certitudes pour accepter l’impossible.

Qu’il nous faut briser nos chaînes mentales pour constater l’irréalité dans lequel on s’est enfermé..

 

Laisse-moi te poser ces questions !

Et tu prêt à revoir tes croyances lorsque de nouvelles expériences ou de nouvelles réflexions l’exigent ?

Remets-tu constamment en question tes propres certitudes ?

Cultives-tu un maximum d’approches différentes et jettes-tu des ponts entre elles ?

Es-tu conscient que le monde est rempli de choses que nous ignorons, mais aussi de choses que nous ignorons ignorer.

Des choses dont nous n’avons absolument pas conscience qu’elles existent.

 

Qu’est-ce que tout cela veut dire ?

Simple, tu dois te réveiller pour t’évader de cette prison mentale ?

Voici les conseils d’Anders Indset, surnommé le « Platon Rock’n’Roll du management pour t’aider à t’éveiller. 

 

  • Fiez-vous à votre propre jugement.

Ce n’est pas parce que tout le monde s’accorde sur quelque chose que vous devez être d’accord vous aussi. Ces personnes peuvent très bien être prisonnières à leur insu d’une bulle de filtre.

 

  • Habituez-vous à émettre des doutes, des possibilités plutôt que des certitudes. 

Dites « peut-être » plutôt que « c’est certain”. Tout est constamment en mouvement, et demain vous aurez peut-être un avis différent d’aujourd’hui. C’est pourquoi nous devons apprendre à considérer nos hypothèses – et nos conclusions – comme provisoires.

 

  • Nul n’est objectif. 

Pas même vous, pas même les scientifiques les plus brillants ni les philosophes et les penseurs des religions les plus contemplatifs. Nous avons chacun notre histoire, nos préférences et nos aversions. Que cela nous plaise ou non, notre subjectivité colore nos points de vue et nos jugements. Vos préférences personnelles, comme celles des autres, ne sont ni vraies ni fausses.

 

  • Ne recherchez pas ce qui divise, mais plutôt ce qui relie différents systèmes de croyances. 

Cela vaut pour les religions comme pour les opinions politiques. Nous devons apprendre à nous focaliser sur les similitudes plutôt que sur les différences. 

 

  • Ne pensez pas « l’un ou l’autre », mais plutôt « les deux à la fois ».

Le monde n’est pas blanc et noir, mais riche de multiples couleurs. Les personnes qui ne pensent pas la même chose que vous ne sont pas des opposants que vous devez soit rallier à votre cause, soit vaincre dans un combat idéologique. Il est important de considérer les points de vue divergents comme une chance parce qu’ils nous aident à rester ouverts, créatifs et souples sur la voie du milieu. Alors, apprenez à apprécier ces différences.

 

  • Restez sceptique.

Lorsque quelqu’un vous dit que quelque chose est vrai, ne réagissez pas en vous disant « il a raison donc je vais dans son sens » ou « il a tort donc je rejette ce qu’il me dit ». Au contraire, demeurez sincèrement ouvert au fait qu’il puisse avoir raison. Et demandez-lui de vous expliquer pourquoi il pense avoir raison. Plus globalement, ne cessez jamais de vous demander « Pourquoi est-ce ainsi ? ».

 

Si vous suivez ces conseils, 

Vous allez développer une résistance aux paradigmes, 

Et devenir moins vulnérable aux fluctuations de l’opinion publique et aux bavardages des suiveurs écervelés.

Obtenez les dernières parutions dans votre boîte Email

Rejoignez 10 000 lecteurs quotidien